"Au pays du

Jacquemart"

Jac-SargesBraye (2) copie.jpg
Le Pays du Jacquemart - Unknown Artist
00:00 / 00:00

Travail en collaboration avec le club de Country de Sargé sur Braye pour la chorégraphie.

Compositeurs : Estelle Laroche, Pascal Emonet, Emanuel Lubineau et Nicolas Auchère.

Auteur : Estelle Laroche

Interprètes : Ecole de chant 

Enregistrement : Studio Louie Son

"La Caline"

Chanson dédiée à ma meilleure amie confidente, la femme la plus courageuse que j’ai eu la chance de rencontrer.

Compositeur :

Estelle LAROCHE/Pascal EMONET

Auteur :

Estelle LAROCHE

"Au pays du Jacquemart"

          Hymne de Sargé sur Braye

Datant de 1768 le Jacquemart de Sargé sur Braye est une véritable institution !

Son énorme moustache rappelle les gardes champêtres d'autrefois... 

C'est à partir de cette image locale qu'Estelle à voulu créer un hymne à sa ville de coeur. "Au pays du Jacquemart" est né.

Au Pays du Jacquemart

 

Au pays du Jacquemart, Jean est venu lui demander.

Dans le village de ses vacances, les souvenirs de son enfance.

Dans le village aux deux clochers, Jean a vécu ses jeunes années

Il y revient pour se marier, il deviendra un sargetier.

 

REFRAIN

C’est à Sargé qu’il passe l’été

C’est au Radret qu’il l’a croisé

Et à la Mutte qu’il l’invitait

C’est au far-west qu’il l’embrassait

Au club country que l’on dansait

Et Zangora qui zangorait

Estelle Laroche qui nous jouait

Que l’accordéon c’est l’été

 

Au cœur du pays du Roussard, Anne est venu la retrouver

La belle ambiance du pont noir, qu’elle faisait durer tous les soirs

Dans le village aux deux clochers, on vient y vivre nos jeunes années

Elle y revient pour se marier, comme son père, rue des bleuets

 

C’est à Sargé qu’elle passe l’été

C’est au Radret qu’ele l’a croisé

Et à la Mutte qu’elle l’invitait

C’est au far-west qu’elle l’embrassait

Au club country que l’on dansait

Et Zangora qui zangorait

Estelle Laroche qui nous jouait

Que l’accordéon c’est l’été

 

On retournera à Sargé

Et à la Mutte et au Radret,

On passera rue des bleuets

Voir les chevaux qui défilaient

A la baignade, on pêchera

Au club country que l’on dansera

Et Zangora qui zangorait

Estelle Laroche qui nous jouait

Que l’accordéon c’est l’été.

"La Caline"

Comme l’eau qui tombent du ciel bleu,

Comme l’eau salée brûle mes yeux,

Ca résonne, et il tonne,

La Caline

Je tourne en rond dans ma musique,

Je tourne pas rond, mélancolique,

Tu m’espionnes, je chantonne,

La Caline,

Soudain, j’pars en voyage, j’t’emmène dans mes bagages

On part à Termignon et on fait tous les cons,

On sort l’accordéon, on danse et puis on rit, et c’est de la folie oui mais ça c’est la vie,

Soudain on se retrouve, c’est toi qui nous rassemble

C’est fou on y croit pas et on garde de toi, ce qu’on s’est dit tout bas, tout bas, tout bas. . .

L’accordéon te fait danser

L’accordéon nous fait rêver

Et il sonne, s’abandonne

La Caline,

Au bal, tu danses dans mes bras

Partout je joue, je joue pour toi,

Tu rayonnes, ma mignnne,

La Caline

Pont

C’est l’heure du grand voyage

Les larmes en héritage

Cette fois, pas de bagage

Mais tu n’avais pas l’âge.

Et si tout recommence, on ose une dernière danse,

On reprend le chemin, on se tient tous la main,

On remet le chacha, la valse et le tango,

On dit que c’est possible, et c’est pas pour de faux

Soudain j’pars en voyage, je viens sur ton nuage

On part à Termignon et fait tous les cons,

J’emmène l’accordéon, et on fait tous les cons.

Et on danse, et on vit. . .

 

L’accordéon te fait danser,

Je te regarde t’amuser,

Tu rayonnes, ma mignonne

La Caline,

 

Au bal, tu danseras dans mes bras,

Partout je joue, je jouerai pour toi,

Et je donne, je te donne,

Ma Caline

 

N'HESITEZ PAS A NOUS LAISSEZ UN MESSAGE POUR TOUTES DEMANDES